Atelier ou cours d'éducation positive

Notre expert
Atelier ou cours d'éducation positive

Cours pour les parents, cours d'éducation, formation des parents, ateliers d'éducation, tous ces termes sont très à la mode!

Peut-être avez-vous le désir de rejoindre un atelier pour les parents, un atelier de parentalité positive ou de communication positive pour réussir à passer outre certains tracas que les relations parent-enfants peuvent vous poser.   

L’objet de cet article est de vous apporter quelques éléments importants pour que vous puissiez faire un choix éclairé. 

Quelques mots sur la psychologie positive

Discipline très récente (née en 1998), elle a pour volonté de remettre vers l’avant les dimensions positives des individus (optimisme, résilience, bien-être) au lieu de se centrer sur les dimensions problématiques. L’idée centrale est que le développement personnel axé sur le bien-être permet de voir différemment un problème ou le surmonter. C’est dans ce filon que vient puiser la pédagogie positive.

Les points clés de la pédagogie positive

 Dans cet axe du bien-être et du développement personnel, l’éducation positive va s’appuyer sur trois points principaux :

Se concentrer sur le changement et non punir ce qui ne va pas

Il n’y a pas de place pour la violence ou l’humiliation dans la pédagogie positive.
Ces méthodes – au-delà des dommages physiques et psychologiques sur l’enfant – n’apprennent pas à faire autrement. Elles tendent à mettre en lumière un comportement en particulier sans en proposer en remplacement. La pédagogie positive vient au contraire proposer un autre comportement et le valider afin qu’il vienne remplacer l’ancien.

La place pour les émotions

Longtemps relégué de côté, les émotions  prennent ici une place prépondérante. On s’intéressa tant aux émotions des parents (colère, frustration, impuissance) que celles des enfants. Il s’agit d’offrir une place pour ces émotions dont nous sommes peu familiers à écouter ou travailler dessus. Ainsi, face à un enfant qui pleure, le réconforter et écouter la cause de son chagrin, plutôt que gommer son émotion « ne pleure pas, ça va aller, il n’y a pas de raison d’être triste ».

Revalorisation du statut de l’enfant

L’enfant reprend la place qui lui est dû. Dans la psychologie positive, l’enfant est vu à la hauteur de ses capacités. Ses facultés de compréhension sont respectées, on lui propose des explications qu’il est capable de saisir. Il n’est pas vu comme bête mais bien comme un être en devenir. C’est à la charge des parents de s’adapter à son niveau pour communiquer avec lui.   

La Parentalité Positive qui en découle, c’est quoi?

Si vous rejoignez un atelier qui se dit de la parentalité positive, c’est que dans l’ensemble, le critère d’une «bonne» relation avec les enfants sera l’absence de VEO: comprenez l’absence de Violence Educative Ordinaire expression qui regroupe en gros tout ce qui est de nature à humilier ou rabaisser l’enfant que ce soit par ce qui est dit (humiliations, menaces…) ou ce qui est fait (tapes, fessées, punitions).

Dans la parentalité positive, le parent, quoiqu’il soit par nature plus fort physiquement et verbalement que son enfant, renonce à utiliser cette supériorité pour obtenir que ses demandes soient satisfaites. Il est dans une démarche de respect et essaie de s’adapter au niveau de  développement de son enfant.

J’ai entendu parler de Faber et Mazlish et de Triple P, qu’est-ce que c’est?

Ces 2 approches sont assez populaires, datent environ des années 60, 70 et nous viennent des pays anglosaxons.
Les ateliers Faber et Mazlish constituent souvent la porte d’entrée vers la parentalité positive. Ils ont été mis au point suite au travail de Haim Ginott, psychologue et professeur américain, lui-même très inspiré par la Communication Non Violente de Marshall Rosenberg. Ces ateliers misent donc tout sur la Communication parent-enfant. En 6 à 8 rencontres, avec Parler pour les enfants écoutent et Frères et Sœurs sans rivalités, les parents découvrent des instructions claires, utiles et efficaces pour gérer l’essentiel des situations insatisfaisantes et conflictuelles du quotidien. En revanche, rien n’est dit sur le développement et la biologie propres aux enfants, et certains parents pourront rester curieux de comprendre pourquoi leur enfant se comporte tel qu’il se comporte…
  
La méthode Gordon est très proche des ateliers Faber et Mazlish. Elle délaisse un peu la pratique au profit d’un contenu théorique plus approfondi.
  
Le Triple P est une autre possibilité pour les parents d’être accompagnés individuellement ou en suivant un atelier. La méthode venue d’Australie existe depuis une quarantaine d’années et a été développée par le pédopsychiatre Matt Sanders. Cette approche cherche à rendre le parent plus conscient de ce qu’il fait et de l’impact que cela a sur le comportement de son enfant. Dans le triple P, le parent est en position dominante, et c’est grâce à sa détermination que les succès apparaîtront. Cette méthode est assez populaire car largement relayée dans les médias par des émissions comme Super Nanny!

Le cours Parents Plus®, fondé sur la communication et l'écoute, permet de fixer des limites et de les faire respecter.
Il utilise un certain nombre d'outils de ces différentes pédagogies.
Il permet d’accroître sa confiance en soi en tant que parent, de renforcer ses compétences éducatives et d’améliorer le climat familial. Le cours pour les parents comprend huit à douze leçons. 

Existe-t-il des approches plus récentes?

Oui, et c’est une bonne nouvelle! En France voisine, l’approche empathique développée par Isabelle Filliozat reçoit un écho très favorable et fait sa place en Suisse. Elle se base sur la théorie de l’attachement et nous fait donc revenir à l’essentiel: Les enfants ont besoin d’amour, de proximité et de protection de la part de leurs parents. L’amour n’est pas une récompense, c’est un carburant et les enfants qui en reçoivent ont de meilleures chances de devenir des adultes responsables et heureux. Cet état d’esprit nouveau qui propose un retour à des valeurs profondément humanistes est la grande tendance du moment. On le retrouve dans la parentalité créatrice ® de Catherine Dumonteil Kremer et en Suisse avec le TePaPo ® (Techniques de Parentalité Positive).
   
La nouveauté de ces 3 approches est aussi qu’elles apportent un contenu neurologique, cognitif, comportemental et biologique permettant de mieux comprendre les enfants. Les parents sont informés sur la base des données scientifiques les plus actuelles. Ils peuvent alors revoir leurs attentes, trouver naturellement plus de patience et de clairvoyance pour imaginer des solutions efficaces aux difficultés qu’ils rencontrent.  

Dès lors, quand le suivi par un thérapeute est-il nécessaire?

Le suivi par un thérapeute familial est toujours nécessaire quand votre enfant adopte un comportement dangereux, s’il a vécu un traumatisme, et dans les cas où il adopterait un comportement problématique que les autres enfants de son âge n’adoptent pas. Cela signifie que le comportement des autres enfants doit être une référence à l’heure de juger si le recours à un thérapeute est nécessaire.
   
Choisissez alors avec soin la personne qui suivra votre enfant ou qui vous guidera.

  • La psychanalyse ne donne par exemple que très peu de crédit à la parole de l’enfant, le plus important étant l’imaginaire de l’enfant et non son vécu. Elle prend peu en compte les besoins de l’enfant et préconise la séparation et la fixation de limites claires dès le plus jeune âge. Dans le monde francophone, Marcel Rufo et Aldo Naouri sont les principaux porte-parole de cette école dont il est à noter qu’elle n’est plus autorisée à intervenir dans les cas d’autisme.

  • Chez les psychologues de la Thérapie Centrée sur la Personne (développée par Carl Rogers) et tous ceux qui se revendiquent des TCC (Thérapies Cognitives et Comportementales) les résultats sur les troubles du comportement (anxiété, agressivité, TOC…) sont souvent excellents et largement reconnus. Leur approche sensible et respectueuse est très appréciable.

  • Les pédopsychiatres sont à consulter tout particulièrement quand une maladie, une malformation, un accident (…) est à l’origine de troubles du comportement graves pouvant nécessiter le recours à la voie médicamenteuse et/ou à l’hospitalisation.
       

Y-a-il également des critères importants pour choisir son animatrice ou son animateur dans un atelier de parent?

Être mère ou père ne doit pas être le premier critère pour choisir. Il existe d’ailleurs des animateurs qui ne sont pas parent et font un excellent travail. La formation reçue, les connaissances en psychologie et en développement des enfants sur lesquelles se fonde l'animateur, l’actualisation régulière de ses connaissances, les qualités d’animation… c’est tout cela qui est essentiel et qui va faire que l’atelier sera riche, chaleureux et utile! Soyez aussi attentif aux retours des parents, ou à leur silence, parlez à vos amis et prenez le temps de vous documenter.
       
Participer à un atelier est souvent un moment réjouissant de rencontres, de partage, de bienveillance et si vous avez fait le bon choix, vous aurez alors plaisir à apprendre quantité de choses incroyablement intéressantes et utiles sur vos enfants pour vivre ensemble des relations plus détendues, apaisées et heureuses!  

Commentaires





Partager:
Nos adresses préférées

> Sion (consultation) - Valais
(stages à Sion et à Lausanne)

Art'A - Thiessoz Josiane
Utiliser ses ressources et se remettre en mouvement

Kinésiologie, brain gym, constellations familiales systémiques et rituelles selon Jodorowsky (groupe et inidividuel), kinésiologie-artistique, polarité, stage de brain gym, stage de musique.

> Chamoson - Valais

Au Petit-Têtard

La boutique nature pour maman et bébé - Ateliers et cours
Horaires : mardi au vendredi de 14h00 à 18h00 et samedi de 9h00 à 13h00.

> Monthey - Valais

Centre Natur'elle - Sonia Piotto Derivaz

Kinésiologie éducative - Méthode du toucher - Brain gym - Welness - Fleurs de Bach - Bodylightening

> Martigny - Valais

Écoute médiation - Médiatrice familiale - Coach de vie

Ateliers selon la méthode Faber & Mazlish
Janick Biselx-Menétrey est médiatrice familiale à Martigny, diplômée HES-SO reconnue par l'association suisse de médiation (ASM).
Membre du réseau des médiateurs "parents-adolescents"
Médiation Martigny

Nouveau: Bureau aussi au Levron (Vollèges)!
Chemin du Tombay 13

> Monthey - Valais

Gabriellagency Relooking

Conseillère en image diplômée, + formation psychologie de la mode. La mode est une conversation, le vêtement un argument. Choisir ce que l’on révèle de soi... et ce que l’on veut montrer aux autres, rendre ce choix conscient. Vous voulez en savoir plus?

> Renens (VD) et Nax (Vs)

Institut Gautier

Voulez-vous que votre enfant réussisse dans ses études ? Avez-vous l’impression d’être passé à côté de votre vie professionnelle et que vous cherchez des outils simples et efficace pour vous aider à vous reconvertir, même si vous avez plus de 40 ans ? Souhaitez-vous maîtriser votre stress et avoir des relations affectives plus épanouissantes ?
Face aux événements de la vie, une famille vit de nombreuses épreuves et a besoin d’outils concrets pour faire ses preuves. Sensible aux douleurs lors des crises familiales, Yannick Gautier à crée son institut pour vous offrir des formations qui aideront vos enfants et votre couple à mieux apprendre, à se libérer des émotions douloureuses et à maitriser des outils de communication efficaces.

> Berne

Maenner.ch

männer.ch est la faîtière des organisations progressistes suisses des hommes et des pères depuis près de 15 ans.
Elle gère un centre de compétences, l'Institut suisse pour les questions d’hommes et de genre (ISHG) qui développe un travail de réflexion scientifique et pratique solide sur la question des garçons, des hommes et des pères en Suisse.
Elle porte le Programme national « MenCare »

> Le Mont-sur-Lausanne

Aimer Avancer,
Coach de vie - coach famille

Coach au Mont-sur-Lausanne pour couples, familles, futurs parents, ados et enfants.
Spécialiste des adolescents en manque de motivation, en révolte et en souffrance.

Association Signons ensemble

Votre bébé a plein de chose à vous dire, bien avant de pouvoir parler. Il peut exprimer ses besoins, ses envies avec des signes. Découvrez-les lors d’ateliers ludiques (en comptines , jeux…)

> Genève 2

Enfant du Monde - Une chanson pour l'éducation

Basé à Genève, le siège de notre ONG suisse Enfants du Monde accueille une équipe composée d'une vingtaine de personnes.

Chaque année, 60 millions d’enfants dans le monde ne peuvent pas aller à l’école. De plus, celle-ci ne répond pas toujours à leurs besoins et ne leur permet pas de devenir des citoyens bien informés et en mesure de prendre leur vie en main.

C’est à cette réalité qu’Enfants du Monde, avec l’appui de la Compagnie Zappar, souhaite sensibiliser les enfants et jeunes. Depuis 2012, notre ONG propose aux écoles de Suisse romande et d’ailleurs dans le monde, le projet «Une Chanson pour l’Education».

Au fil de ses différentes éditions, notre projet «Une Chanson pour l'Education» a permis à des milliers d’écoliers de réfléchir aux problématiques liées aux droits de l'enfant et en particulier au respect du droit à une éducation de qualité.

L’objectif? Contribuer à ce que chaque élève trouve sa place en tant que citoyen du monde, en lui donnant la parole afin qu’il s’engage pour ses droits et ceux des autres.

> Lausanne

Etre Grands-Parents… aujourd’hui

Nous sommes garants de la dynamique de la vie familiale de générations en générations: favoriser la construction des liens, encourager la transmission des valeurs,stimuler le plaisir d'être grands-parents et offrir un lieu de rencontre et de réflexion.

> Petit-Lancy.

Réseau de soins Delta
Partenaire des caisses maladie
pour leur contrat Médecin de famille

Soins - Prévention - Promotion de la Santé.
Avec les médecins, psychologues et thérapeutes du Réseau DELTA, vous profitez d'une approche individuelle soutenue par toute une communauté de pratique.

A lire
Nos partenaires