Notre expert
Aide & soutien aux papas

Selon, Nicolas Arnaud, Président du Mouvement de la Condition Paternelle Vaud - MCPV -, les hommes vivent, tout comme les femmes, douloureusement l'épreuve de la séparation. Mais les symptômes peuvent ne pas être les mêmes et l’accompagnement demandé différent.

La première difficulté que rencontrent les pères, lors de divorce, est la méconnaissance des procédures.
Au premier temps de la séparation les pères se positionnent souvent, notent les intervenants au sein d’associations, dans une logique de «je me débrouillerai tout seul» et n’anticipent pas le futur et les conséquences d’une désunion.

Ils ne réalisent cela qu’à partir du moment où ils passent devant l’avocat et que les choses sont bien avancées: pension alimentaire, dates de garde…Alors là, désarçonnés, ils demandent de l’aide, notamment auprès d’associations dédiées aux pères.

«L’autre raison qui les encourage à entrer en contact avec nous» fait remarquer Nicolas Arnaud, «c’est ce sentiment ne pas être pris en compte, de ne pas avoir été écouté lors des entretiens avec l’avocat. Cette sensation que les femmes ont tout pouvoir, avec comme principe: la mère a forcément raison. Dans nos associations ils vont être entendus, rencontrer des hommes dans des situations semblables et se sentir moins seuls».
Il ajoute «les hommes perçoivent, lors des divorces, un refus de leur évolution de père au sein de la cellule familiale et ils entendent encore beaucoup: c’est un homme il ne saura pas s’occuper des enfants».

Et pourtant, une des grandes souffrances à laquelle les associations de père sont confrontées c’est la culpabilité. Les hommes ne veulent pas donner à leurs enfants l‘impression de les lâcher, ni à leur compagne, parfois, d’ailleurs. Les associations sont là, aussi, pour les rassurer.

Sans parler des difficultés financières… Philippe Fernandez, membre du Comité de l’association Père Pour Toujours, dit «un divorce fait 2 pauvres»: deux appartements, des charges multipliées par deux…  Finalement, c’est pour faire face à toutes ces difficultés et entretenir l’équité homme-femme, papa-maman, que les associations dédiées aux pères sont là.

On retiendra simplement qu’il y a autant de pères différents que de mères différentes et Nicolas Arnaud s’interroge «Qu’est-ce qu’un père, qu’est-ce qu’une mère? Où s’arrête le rôle de chacun? La préoccupation première lors d’une séparation doit-être l’enfant».

Emmanuelle Allex, Lafamily.ch

Commentaires





Yoyo
09.03.2024 19:37

Bonjours a tous je lance un sos j ai besoin d une ou un avocate en urgence le spj as placer mon fils sen prevenire et sen reson sa fait de puis le mois d aoute 2023 que je nes plus de nouvelle de mon fils Nathan on as pas fait nos anniversaire et nos noel ensemble et on ne comprend pas pourquoi j ai mais autre enfants avec moi ces frerre et soeur ne comprenne pas pourquoi il y a le petit derenier qui et pas avec nous si vous avais des solution ecrivais moi merci d avence a yoyo.lausanne1987@gmail.com
...
panda
12.02.2024 10:04

Bonjour, bien sur que vous pouvez reconnaitre votre enfant... vous avez des droits. renseignez-vous auprès d'une permanence d'avocat. ca coute pas cher.. mais faites le vite..
...
Incomplet
09.02.2024 15:00

Pas marié, elle ma juste mis a l ecart depuis la naissance apres l avoir mise dans les bras de son papa. Je l ai pas vu grandir depuis 16 mois .Je veux fair partie de sa vie . Qu elle sache qu elle a un papa qui l aime énormément et qui pense a elle chaque jour .
Puis je la reconnaitre sans son consentement et que puis je espérer ?
...

Coups de coeur de la semaine

A lire
Devenir un super papa, c’est malin

On ne naît pas Papa, on le devient ! Un livre plein d’humour et de conseils d’un papa à d’autres papas. C’est du vécu!

Nos partenaires