Peau-à-peau: la rencontre entre maman et bébé

Notre expert
Peau-à-peau: la rencontre entre maman et bébé

Le peau-à-peau dans les premiers instants de la vie du bébé est d’une grande importance tant pour l’enfant que pour les parents, en particulier la maman. Non seulement cela permet à chacun (bébé et parent) de se découvrir mutuellement à travers l’attachement et l’allaitement, mais cela libère aussi les endorphines à même de masquer en partie les contractions physiologiques dans le post-partum.

 

Article rédigé par Sandrine Spycher, en collaboration avec La Clinique de La Source

 

Dans cet article :

 

Peau-à-peau dès la naissance

Le peau-à-peau n’est pas toujours aussi facile que le souhaiteraient les mamans. Dans le cadre d’une césarienne par exemple, la surveillance est pointue durant les heures qui suivent la naissance. En salle de réveil pendant environ deux heures, la mère sera confrontée à une prise de tension artérielle et sera également sous perfusion. N’ayant pas les mains libres, la maman césarisée est empêchée de tenir confortablement son bébé contre elle. Alors qu’un bébé né par voie naturelle est immédiatement posé sur le ventre de sa maman après la naissance, un bébé né par césarienne n’a pas cette possibilité car la peau du ventre de la mère doit rester stérile pour que l’opération soit menée à son terme en toute sécurité.

 

Le bandeau élastique de La Source

La Clinique de La Source utilise une bande élastique spécialement conçue pour permettre aux mamans césarisées de garder leur enfant sur elles malgré les difficultés. Cette idée encourage le peau-à-peau dans les premiers moments délicats de la vie du bébé. Ce bandeau, déjà utilisé en Belgique, est élastique et ergonomique à la manière d’un pansement, et peut ainsi être porté déjà avant l’opération. Lorsqu’il est en place autour du thorax de la maman, le bandeau forme une « poche kangourou » où la sage-femme pourra déposer le bébé dès sa naissance. Le nouveau-né restera contre la peau de sa maman durant la fin de l’opération et la période de convalescence en salle de réveil.

« Nous voulions donner autant de chances à tous les bébés de profiter du peau-à-peau, qu’ils soient nés par voie naturelle ou par césarienne », insiste François Millier, responsable du service maternité à la Clinique de La Source. Ces moments sont très importants pour la santé des nouveau-nés. François Millier explique : « Dans les premiers instants de sa vie extra-utérine, le bébé va devoir apprendre à respirer, pleurer, bouger. Le fait d’être mis contre la peau de sa maman pourra l’aider à réguler son rythme cardiaque, sa respiration et sa température. Nous voyons souvent des bébés qui ont quelques soucis au moment de la naissance et parviennent à se calmer au contact de la peau de leur maman. »

 

Une équipe de sages-femmes dévouées

Cet ingénieux système a pu être mis en place à la Clinique de La Source grâce à une équipe composée en intégralité de sages-femmes. Avant, pendant et après la naissance, une sage-femme reste en permanence avec le couple afin que le père et la mère puissent être en présence de leur bébé. L’enfant n’est ainsi jamais séparé de ses parents. La sage-femme peut aider la mère à installer le bandeau sur sa poitrine et ensuite surveiller l’état de santé du bébé sans le séparer de sa mère. « Nous n’avons rien inventé, souligne François Millier. À La Source, nous avons une équipe nombreuse et nous avons donc pu développer ce bandeau, sur une idée venue notamment de Belgique. Mais c’est quelque chose qui existe dans le commerce, par exemple pour le portage. On s’est tout simplement donné les moyens d’offrir la même chance à toutes les mamans et tous les bébés de profiter du peau-à-peau. »

 

Bonheur pour papa, maman et bébé

Les papas ne sont pas abandonnés ! Ils peuvent aussi pratiquer le peau-à-peau en salle de réveil. Ils sont séparés des autres patients afin d’avoir un peu d’intimité avec leur bébé. Une chemise d’hôpital leur est fournie et ils sont libres de tenir l’enfant contre leur torse nu. Les mamans césarisées (mais aussi les papas) se montrent très satisfaites de ce bandeau. Non seulement il permet une certaine pudeur en se portant comme un soutien-gorge lors de la césarienne, mais surtout il leur garantit la meilleure manière de faire connaissance avec leur nouveau-né : en le portant au plus près de soi.

 

Retour en haut de l'article

Commentaires





Partager:
Nos adresses préférées

> Martigny - Valais

Douce Naissance - Infirmière et Sage femme

Douce naissance vous accompagne avant, durant et après la naissance de votre enfant. Un accompagnement sur mesure pour s'adapter à chaque cas et pour une individualisation du moment. Préparation à la naissance en piscine - Travail corporel en préparation à la naissance - Consultation lors de grossesse pathologique - Suivi à domicile après l'accouchement - Consultante en lactation - Rééducation du périnée.

A lire
Nos partenaires